Une excellente journée

Une excellente journée

Ma sortie à Grand-fort Philippe, à l’Espace Tourville et au platier d’Oye

 

Nous sommes le jeudi soir du 27 septembre, je viens de reprendre l’habitude d’aller en cours, mais j’ai pourtant déjà une sortie demain. Je me sens un peu privilégié car ma classe est la seule des 4e à y aller, grâce au projet que les profs de notre classe ont monté, le projet éTer(re)nel.

 

Ça y est, je suis prêt. J’ai eu du mal à me réveiller mais je suis motivé car je sais que je n’ai pas cours aujourd’hui.J’arrive au collège et je retrouve mes amis. La sonnerie retentit et c’est l’heure d’aller se ranger pour ensuite se diriger vers le bus. Je m’installe à coté d’un ami pour ne pas m’ennuyer car le trajet dure à peu près vingt minutes. , j’avais hâte d’y être.

 

Quand nous sommes arrivés à Grand Fort, on a déposé le groupe 1 et le bus nous a déposé du côté du monument nommé  < Le calvaire des marins de Grand Fort Philippe >, qui se situe à côté de la plage. C’était magnifique et à la fois pénible car le vent me décoiffait par son intensité. Il y avait sur le monument une statue de Jésus Christ, j’ai trouvé ça déplacé car la France est sensée être une république laïque, mais on nous a expliqué que c’était pour que les marins se sentent protégés pendant la pêche et les grandes expéditions.

 

Ensuite, on a dû marcher pendant à peu près une demi-heure pour aller à l’auberge < Le Jean Bart > ou j’ai cru voir de loin un énorme bateau. Il faisait froid et on a du marcher vite, une fois arrivé j’étais glacé et j’avais mal aux jambes. L’animatrice nous a expliqué que le patron de l’auberge avait un projet, reconstruire un bateau du 17e siècles en vrai grandeur. Le projet a vu le jour en 1992, mais ils ont du attendre 10 ans avant de trouver les plans du bateau et des fonds pour pouvoir enfin commencer la construction en 2002. La dame nous a raconté que le projet devrait aboutir dans 10 ans c’est à dire en 2028. Elle a parlé, parlé, parlé et pendant ce temps là j’avais froid et mal aux jambes et en plus la faim commençait à se faire sentir. Mais une fois son long discours terminé, elle nous a donné des fiches avec des questions à faire en groupe, j’ai trouvé ça un peu enfantin mais c’était sympa en plus on a eu le droit à l’aide de Mr Bédu. On a terminé premier sur 4 groupes, on a donc eu <L’honneur> d’ouvrir le coffre des corsaires avec le code qu’on avait réussi à déchiffrer grâce aux questions. Ce coffre contenait des lettres de marque, on en a donc eu chacun une, j’étais fier de moi.

 

On a pu ENFIN manger notre pique-nique. Je me suis régalé malgré le froid et c’était aussi un moment assez conviviale avec les autres élèves. Après nous sommes allés en bus au Platier d’Oye. Dans le bus j’ai vu et entendu un de mes camarades, D****, chanter, c’était horrible… Une fois arrivés, on a trouvé deux scientifiques qui nous ont expliqué ce que pouvait provoquer l’érosion des dunes, c’était très long mais j’ai bien aimé et j’ai beaucoup participé. Ensuite on est allés à la plage pour voir les différents dispositifs mis en place pour éviter l’érosion des dunes et le reculement du littoral, mais pendant le trajet, je pensais que mon supplice était terminé, mais non : D**** se remit à chanter !.. J’ai bien aimé la plage car j’ai pu embêter C**** en lui mettant des algues dessus.

Ensuite le groupe 2 est venu nous chercher en bus pour repartir chez nous, j’étais joyeux mais épuisé.

 

Une fois rentré chez moi , je n’étais plus fatigué et j’étais heureux car d’une part c’était le Week-end et aussi parce que je venais de passer une excellente journée.

Sullyvan