Mon expédition au platier d’Oye et à l’Espace Tourville

Mon expédition au platier d’Oye et à l’Espace Tourville

Mon expédition au platier d’Oye et à l’espace Tourville

La veille, quand je préparais mon sac pour partir, j’y ai mis ce qui me semblait important :

-des chaussures et des chaussettes de rechanges

– des bonbons et des gâteaux

– des sandwichs et des chips

– du coca et de l’eau

– et pour finir mon carnet « objectif éter(re)nel »                               

J’espérais voir des animaux au platier d’Oye où j’étais déjà allée pour profiter de la plage et j’étais pressée de voir un bateau du 17e siècle.

 

Dès 8h30, nous sommes montés dans le bus et la route est passée vite. Quand nous sommes arrivés à 5 minutes du platier d’Oye, la moitié des personnes a changé de chaussures y compris moi. J’avais faim, j’ai donc mangé une brioche. A la maison dans la dune, deux messieurs nous ont parlé de leurs métiers, de l’érosion et du progrès des dunes sur les plages du Nord Pas de Calais. J’ai commencé à avoir du mal à me concentrer. Je trouvais que c’était un peu long, car j’avais hâte d’aller sur le « terrain ». Nous sommes partis dehors pour voir l’ancienne digue quand il s’est mis à pleuvoir, nous sommes rentrés dans le bus et le monsieur a continué à parler.

Puis nous sommes allés sur la plage, il faisait un peu froid ( j’avais oublié de mettre mon pull dans le bus ). Je dois avouer que j’étais un peu déçue de ne pas parler de la faune et la flore. Mais le monsieur nous a montré son GPS pour la plage et c’était intéressant. Tout le monde commençait à avoir faim.

Nous sommes remontés dans le bus et les garçons ont mis de la musique. C’était bien car ça a mis de l’ambiance. Nous sommes arrivés à l’espace Tourville pour manger. J’étais contente car j’avais faim. La dame qui nous a accueillis nous à  dit qu’on ne pouvait aller aux toilettes que 4 par 4 avec un adulte. C’est pour ça que Madame Ricart nous a accompagné aux toilettes.

 

L’après-midi, nous avons commencé par une chasse au trésor. C’était par groupe de 4. J’étais avec Lilliana, Noémie et Safia. Nous avons gagné et on a eu le droit d’ouvrir le coffre avec le code que nous avions trouvé. On était trop contentes.  Le coffre était rempli de lettres de marque qui nous donnaient le droit d’assister, le jour où il sera entièrement construit, à sa sortie en mer. Les questions de la chasse au trésor étaient sur des parties du bateau, les maladies liées au manque de vitamines C ou encore des questions sur les différents ateliers du site :la saurisserie, la forgerie ou l’atelier des charpentiers. Puis nous avons fait la visite du site, la dame nous a expliqué l’histoire du Jean Bart et ses méthodes de construction, le travail des bénévoles et leur projet comme la création bientôt d’une boulangerie.

 

En rentrant chez moi j’étais contente parce que je pensais que le bateau m’intéresserait moins que la plage et c’était le contraire. J’ai appris plein de choses sur le bateau, son histoire, la vie à bord et les maladies que pouvaient attraper les marins.

J’ai aimé l’odeur de la saurisserie. J’étais contente de pouvoir visiter le bateau. Ca m’a fait penser qu’un jour quand j’étais petite,  je suis montée sur ce genre de bateau mais fini et ça m’a fait plaisir. Mais j’étais déçue de ne pas avoir vu d’animaux qui changent un peu des autres animaux que l’on peut voir. C’était une journée sympathique.

 Coleene